François Duval de retour en WRC

FocusWRC08-Gordon010-04

Ces 20, 21 et 22 août, François Duval célèbrera son grand retour dans le championnat du monde des rallyes, le célèbre WRC, au volant d’une Ford Focus RS WRC engagée sous la bannière du Gordon Racing Team et de Froid Naturel. Une fois de plus, les Gordon Beers s’apprêtent donc à défrayer la chronique, en s’associant à ce qui va devenir l’un des événements majeurs de l’été sur le front du sport auto international…

Si la Ford Focus RS WRC que se partageront François Duval et Denis Giraudet lors de cet ADAC Rallye Deutschland disputé dans la région de Trêves, à un saut de puce de la Belgique, sera issue du même atelier que les bolides de Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala, sa décoration sera différente. Pas de quoi perturber François Duval, qui se montre à la fois prudent et réaliste dans ses propos…

« J’ai eu l’occasion de reprendre le volant de la Ford la semaine dernière, sur une base en Alsace qui était un peu trop rectiligne à mon goût, mais qui m’a permis de constater que cette voiture n’a plus vraiment évolué depuis 2008, explique François. Là-bas, nous avons accumulé 250 kilomètres de tests, avant de rouler dimanche sur un terrain militaire. Une nouvelle séance d’essais devait avoir lieu ce lundi, mais elle a été annulée. Je vais donc mettre le début du rallye à profit pour retrouver mes marques, un bon rythme, et m’adapter aux notes. J’espère dès lors rouler dans le top 6, ce qui promet de ne pas être simple. On sait en effet que les Citroën sont rapides en Allemagne, et il y en a trois, peut-être quatre, qui vont jouer devant. Lors de ma dernière visite au Deutschland, Mikko Hirvonen était aussi vite que moi, et depuis lors, il n’a jamais quitté le baquet de la Ford. Quant à Jari-Matti Latvala, il est dans une spirale positive. Même si le parcours est assez semblable à ce qu’on connaît en Belgique, les places vont être chères dès vendredi. Il y aura néanmoins des nouvelles spéciales que tous les concurrents aborderont sur un pied d’égalité. Mais il va falloir s’accrocher…’’

Entre François Duval et l’ADAC Rallye Deutschland, cela colle. En 2004, déjà au volant d’une Ford Focus RS WRC, le jeune Belge s’offrait une première médaille d’argent, en terminant à moins de 30 secondes d’un certain Sébastien Loeb. Passé dans les rangs de l’équipe officielle Citroën l’année suivante, le pilote originaire de Cul-des-Sarts rééditait sa 2ème place, à 37’’4 de Loeb. Deux années plus tard, l’Allemagne figurait de nouveau au calendrier mondial, et au volant d’une Citroën Xsara privée, Duval allait faire trembler la C4 WRC de Sébastien Loeb, échouant à 20’’3 de l’incontestable référence mondiale des rallyes. Enfin, en 2008, François retrouvait une Ford Focus RS WRC, alignée par le Team Stobart, et s’offrait un quatrième podium de rang, en prenant la 3ème place derrière les officiels Citroën, mais devant Mikko Hirvonen.

Vous l’avez compris, François Duval figure parmi les spécialistes de l’asphalte typique de l’ADAC Rallye Deutschland, et le Gordon Racing Team ne pouvait laisser passer l’occasion de s’associer à celui qui reste aujourd’hui le seul pilote belge à avoir remporté une épreuve mondiale, pour disputer cet événement qui peut être considéré comme la manche nationale pour tous les fans de rallye en Belgique, et Dieu sait s’ils sont nombreux. Et puis, François Duval et les Gordon Finest Beers ne viennent-ils pas de créer un premier événement en s’imposant à Maasmechelen, dans le cadre du championnat d’Europe de Rallycross, face aux spécialistes de cette discipline ?

Alors, cinquième podium de François Duval en Allemagne ? On croise les doigts, en promettant une gigantesque tournée de Gordon Finest Beers si l’issue est heureuse. En attendant, Duval est de retour en mondial, dans un contexte optimal, et ça, ça va se savoir…